Des « Éco-délégués » dans tous les collèges et lycées de France…

Le ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse a annoncé plusieurs nouveautés pour la rentrée 2019 dans la circulaire n°2019-121 du 27-8-2019 en matière de développement durable.

Le réchauffement climatique et la préservation de l’environnement et de la biodiversité sont tant de problématiques actuelles qu’elles deviennent de réel sujets politiques. Le ministère de l’Éducation et de la Jeunesse a ainsi décidé de sensibiliser les plus jeunes au développement durable grâce à plusieurs actions.

« Nous proposons aux élèves d’être des acteurs à part entière pour faire des 60.000 implantations scolaires de notre pays des espaces de biodiversité, à la pointe de la lutte contre le réchauffement climatique. Ensemble, nous pouvons indiquer un chemin et initier des changements profonds. Ici ce sera un potager, des plantations d’arbres, là le tri des déchets, partout une réflexion sur la consommation d’énergie », décrit le ministre de l’Éducation nationale, Jean Michel Blanquer.

Les actions à mettre en place…

Chaque collège et lycée devra désigner un éco-délégué dans chaque classe, de la même manière que les délégués habituels. L’élève désigné sera le guide des actions relatives au développement durable et accompagnera l’établissement dans la réduction de son impact environnemental. Le texte met notamment un point d’honneur à la lutte contre le gaspillage alimentaire avec des « dispositifs pédagogiques ».

Ces éco-délégués pourront travailler en lien avec des initiatives comme celle de TerraLéo, en mettant en place des actions de sensibilisation par exemple.

Par ailleurs le tri des déchets est mentionné dans le point 1.3 :

« Très majoritairement répandu, le tri des déchets doit être mis en œuvre de manière systématique dans l’ensemble des espaces scolaires. Les élèves doivent être sensibilisés à l’importance du tri sélectif, à la fois à l’école et en dehors de celle-ci. L’installation de composteurs doit également être privilégiée, notamment lorsque les écoles ou établissements bénéficient d’espaces verts et y implantent des projets pédagogiques (potagers, etc.). »

https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=144377

La circulaire annonce aussi la mise en place dans les écoles et les établissements d’une action pérenne en faveur de la biodiversité au cours de l’année 2019-2020. Le but : mettre en place des initiatives positives adaptées à son territoire sur le long terme.  Ce point constitue un vrai projet tant pour les élèves que pour le personnel des établissements.

À la suite de ces actions, les établissements devront communiquer un bilan énergétique aux parents, aux élèves et au personnel. Des chiffres qui pourront permettre la sensibilisation des différents publics sur l’importance de réduire son impact environnemental, parfois avec des gestes simples.

Le ministère de l’Éducation aborde aussi d’autres mesures comme l’attribution d’un label E3D (Établissement en Démarche Globale de Développement Durable) pour les établissements suivant un cahier des charges national ou encore la mise en avant (entre autres) des problématiques environnementales dans les programmes de la voie générale et professionnelle.

Toutes ces nouveautés sont l’occasion pour les établissements de réduire leur impact environnemental et de sensibiliser à ces problématiques. C’est aussi l’opportunité pour les élèves de valoriser leur parcours scolaire avec la mise en place de projets concrets.  

About the author